Débutant

Comment mettre en place une veille technologique efficace ?

Comment mettre en place une veille technologique efficace ?

Comme vous avez pu le voir, le monde de la programmation est très vaste et très divers. Il y en a pour tout les goûts et il y a des tas de nouveautés tous les jours. On peut vite être tenter de tout surveiller pour ne pas en perdre une seule miette. Ce n’est bien évidemment pas la bonne stratégie à faire et je vais vous donner les clés pour bâtir votre veille technologique de manière efficace ainsi que quelques ressources que vous pourrez utiliser.

Pour rappel, la veille technologique consiste à surveiller les évolutions techniques et les innovations dans un secteur d’activité donné. Pour nous, bien entendu c’est la programmation qui nous intéresse.

Orienter votre veille technologique

Vous devez concentrer votre veille technologique sur ce qui vous intéresse le plus et être focus sur ce que vous découvrez en lisant de manière attentive et en testant.

Alors vous allez certainement vous demander comment faire. C’est très simple : orientez-vous par rapport à votre spécialisation et ce que vous souhaitez apprendre.

Imaginons que vous êtes un développeur web orienté JavaScript et que vous souhaitez apprendre le développement mobile. Vous devez donc orienter votre veille autour de la techno web JavaScript et tout ce qui l’entoure ainsi que sur le développement mobile de manière générale.

Vous pourrez spécifier votre veille sur le développement mobile avec le temps suivant si vous souhaitez vous spécialiser sur du développement mobile hybride ou native par exemple.

Prenez bien le temps pour assimiler cette veille et à la réviser régulièrement pour faire entrée de nouveaux sujets pertinents ou au contraire en sortir, car elles n’ont plus d’intérêt pour vous.

Ayez une vue plus large pour le reste de votre veille technologique

Avec le premier point, vous vous êtes peut-être dit « donc je me concentre sur ce qui m’importe le plus et je fais l’impasse sur tout le reste ?» Ce n’est pas tout à fait ça. Il est important de savoir globalement ce qui se fait en restant un minimum informé dans le reste de la programmation.

Même si c’est des parties que vous ne pratiquerez probablement jamais ou que vous détestez au plus haut point, qui sait vous changerez peut-être d’avis. Vous devez trouver le juste milieu pour pour ne pas tomber dans le piège de zapper trop vite les informations ou de se concentrer sur des informations qui n’auront pas de réel intérêt.

Je vous conseille donc de lire uniquement les titres des contenus que compose votre veille technologique. La plupart des créateurs de contenus vont produire un titre accrocheur pour vous donner l’envie d’ouvrir et de consommer le contenu. Si vous accrochez sur le titre, vous pouvez survoler rapidement le contenu proposé. Même en le survolant vous retiendrez 2-3 choses et vous saurez que ça existe.

Par exemple dans mon cas, je ne pratique pas le Java et le langage de programmation ne me séduit pas. Mais lorsque ma veille technologique me propose du contenu sur Java, je survole très rapidement le contenu et il m’est arrivé de connaître certains concepts de programmation grâce à ce langage que je n’aurais peut-être jamais connu ou bien plus tard dans mes langages de programmation préférés.

Les sources pour constituer votre veille technologique

Il y a énormément de possibilités pour constituer sa propre veille technologique. Je vais vous en présenter les 6 principales et intéressantes pour la constituer.

Les blogs

La première source de veille technologique qui est selon moi la plus qualitative ce sont les blogs des développeurs eux-mêmes comme le mien. Comme nous avons les mains dans le cambouis, nous avons un retour d’expérience dans nos articles plus forts et plus authentiques. Vous obtenez de manière simple et gratuite des retours d’expériences sur des cas concrets que vous allez forcément rencontrer en programmation. Il y en a pas mal qui publient plus ou moins du contenu régulièrement, mais voici les 3 blogs que je suis particulièrement pour leurs qualités de contenus des sujets abordés :

  • Le blog de Nathanaël Cherrier : Lead JavaScript et Développeur iOS, ses articles sont qualitatifs et pleins d’humilités. Les sujets qu’ils abordent m’intéressent beaucoup d’autant qu’il a un LifeStyle plutôt sympa dans la programmation que j’affecte et où je me retrouve particulièrement.
  • Le blog de Mehdi Zed : Backend Developer / DevOps à Ubisoft Montréal, il adore pousser des coups de gueule dans ses articles et sur Tweeter ce qui lui donne une authenticité incroyable. J’adore ça ! Ses articles sont pleins de bons sens et vous trouverez certainement un sujet qui vous intéresse.
  • Le blog de Benoît Gantaume : découvert assez récemment par l’intermédiaire de ces podcasts. Très axés sur la méthodologie agile, si vous cherchez à progresser ou à travailler en mode agile de manière efficace et poussée alors vous trouverez votre bonheur.

Les sites internet spécialisés

Il y a également les sites internet spécialisés en programmation qui peuvent vous fournir énormément de contenu. Ils ne seront pas de la même qualité qu’un blog, mais suffisamment intéressants pour s’y intéresser.

Il y a par exemple les sites assez généralistes où la programmation occupe une petite partie de son contenu du genre ZD.net.

Et il y a a contrario des sites qui publieront uniquement sur la programmation de manière très diverse et variée sur les différents langages de programmation ou framework comme le site de Programmez!.

En fait, une bête recherche sur Google vous permet d’obtenir pas mal de sites Internet sur la programmation. À vous de faire le tri dans ceux que vous trouvez pour retenir ce qui vous intéresse.

Un site Internet que j’affectionne particulièrement et qui est dans le domaine de la programmation web se nomme la Ferme du Web. Je connais ce site depuis ses débuts et même s’il a fait une pause pendant quelques années, il a commencé à refaire parler de lui il y a un an ou deux. Niveau veille technologique, je pense que vous serais servi.

Et il y a un gros avantage : grâce à sa barre de recherche, vous pouvez taper des mots-clés pour trouver plus facilement le contenu qui vous intéresse. La recherche vous donne la possibilité d’obtenir un flux RSS personnalisé par rapport à ce vous avez recherché. En vous y abonnant, vous serez notifié lorsqu’un nouveau contenu au critère de votre recherche est publié.

Les réseaux sociaux

Vous pouvez également suivre les langages de programmation et frameworks préférés sur les différents sociaux qui existent. En général, ils sont très présents et communiquent énormément que ce soit en matière de nouveautés de sorties. Privilégiez Tweeter où la grande partie des développeurs adorent ce réseau social et communiquent beaucoup plus.

En revanche, je ne conseille pas de constituer votre veille technologique avec les groupes Facebook de programmation par exemple. Car vu qu’ils sont souvent remplis de débutant, vous pourriez être notifié de demandes d’aides plutôt que d’informations intéressantes. Concentrez-vous sur les comptes ou pages officielles.

Les magazines

Les magazines de programmation sont également un bon moyen de veille technologique. Même si vous n’avez pas le contrôle sur le contenu (c’est la surprise de l’éditeur), vous aurez tout de même du contenu intéressant à découvrir et vous en apprendrez plus sur les nouvelles tendances.

Je ne peux que vous recommander le magazine Programmez! où la plupart des sujets de chaque magazine sont écrit par des développeurs comme vous et moi.

Github

Oui, Github peut être une source de veille technologique. Certains développeurs ont créé des repositories pour y recenser leurs trouvailles et des ressources bien précises. Ils essaient également de les maintenir à jour par rapport au sujet de leur repository. Il n’est pas rare de tomber sur ce genre de dépôt qui met à disposition une check-list de sécurité pour la conception d’une API en Node.js.

Mais vous pouvez également suivre de très près les projets open source de vos langages et frameworks favoris pour y contribuer.

D’autres sources pour votre veille technologique

Ils existent d’autres sources dont on ne pense pas forcément et que l’on a naturellement sans s’en rendre compte, mais qui y contribue indirectement. Vos collègues y contribuent par l’intermédiaire de leur propre veille quand il partage leur trouvaille.

La participation à des conférences ou des meetup de programmation peut agrémenter votre veille technologique également. Vos clients peuvent vous apporter également de la veille technologique, car suivant leur problématique vous allez faire l’effort de vous renseigner et de rester informé sur un sujet donné.

Optimisez votre système de veille technologique semaine après semaine

Quand on découvre généralement une nouvelle source avec du contenu intéressant, on s’abonne pour obtenir les informations futures, mais à cette étape-là, on ne sait pas si le contenu prochain nous concernera.

Il est important d’optimiser et de mettre à jour sa veille en n’hésitant pas de retirer certaines sources qui ne vous corresponde plus ou qui ne vous intéresse plus. A contrario, n’hésitez à en ajouter d’autres si vous le souhaitez, mais attention de trouver un bon équilibre quand même. Peu de sources dans votre veille et vous risquez de passer à côté de pas mal de choses, alors que trop de sources et vous risquez d’être noyé dans trop d’informations qui peuvent devenir redondantes dans certains cas.

Pourquoi vous devez faire optimiser votre système régulièrement ? Car vous risquez de ne plus utiliser votre système de veille technologique, car vous serez noyé par des informations que vous trouverez polluantes au milieu du peu de contenu de qualité qui vous intéresse.

Les outils pour votre veille technologique

Suivant vos sources, votre veille technologique sera bâtie avec un ou plusieurs outils.

Les lecteurs de Flux RSS sont encore intéressants et très utilisés aujourd’hui. Vous pouvez en avoir au format application à installer sur votre ordinateur ou via un site Internet donc en ligne (comme Feedly qui le plus connu).

Si vous suivez certains comptes sur les réseaux sociaux, les applications mobiles et sites officiels de ces réseaux vous seront donc utiles dans votre veille technologique.

Enfin, votre bon ami qu’est la boîte e-mail est un merveilleux outil pour vous abonner aux newsletters des blogs et sites Internet que vous suivez pour être notifié des nouveaux contenus. Vous n’aurez qu’à lire vos e-mails pour consommer votre veille technologique.

Ma veille technologique

Ma veille technologique est principalement constituée des ressources que j’ai citées dans cet article. Je l’ai concentré essentiellement dans un seul et même outil qui est Slack.

Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai créé à l’origine un Slack pour discuter et obtenir des informations concernant la domotique de ma maison (oui oui je discute avec ma maison 🤗). J’ai donc utilisé leur outil d’intégration de flux RSS pour être notifié des différents articles de blogs et sites internet qui m’intéresse.

Comme je suis orienté web, j’ai orienté ma veille technologique sur les langages de programmation et framework web principalement.

Avec la ferme du web par exemple, je reçois uniquement les articles qui m’intéresse par suivant mes mots clés, j’utilise Twitter en suivant certains développeurs et les frameworks, je lis chaque mois le magazine Programmez!, et j’essaie de participer à des événements de développeur comme la DevFest ou à des conférences sur Meetup. Pour terminer, mes collègues partagent beaucoup de leur trouvaille, ce qui nourrit ma veille et nous avons eu l’idée de créer une base de connaissances que l’on se constitue au jour le jour où je travaille.

Partager ce contenu
  • 28
    Partages

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.