fbpx
Méthodologie

Préparer son arrivée en entreprise

Préparer son arrivée en entreprise

 

On peut être très bon techniquement dans son job et se louper complètement dès le début de celui-ci. La partie technique est bien entendu très importante, mais cela ne fait pas tout !

Il est donc nécessaire de se renseigner sur votre nouveau lieu de travail et de mettre tout en oeuvre pour préparer son arrivée dans en se posant et en posant les bonnes questions. Non seulement cela vous évitera bien des surprises, mais surtout cela vous permettra de commencer sereinement votre nouveau challenge.

C’est ce que je suis en train de réaliser en ce moment même où j’écris ces lignes. Hé oui ! J’ai décidé de quitter la société où j’ai passé 8 ans pour relever d’autres challenges. Je ne rentrerais pas dans les détails concernant toutes les raisons de mon départ, mais pour faire simple : l’esprit d’entreprise et l’évolution envisagée par les dirigeants ne sont plus en phase avec mes valeurs et mes principes dans ce métier. 

La société où j’ai choisi de continuer mon aventure est en accord avec mes valeurs et mes principes. C’est une startup qui a plus de 5 ans d’existence (c’est déjà rassurant) avec un management très souple et un esprit d’entreprise « Work Hard, Play Hard ». J’ai eu tout de suite un très bon feeling avec eux et me suis senti très à l’aise, dès les premières minutes. D’ailleurs, mon premier entretien s’est déroulé sur le temps du midi au restaurant et pour le deuxième, un soir pour rencontrer toute l’équipe dans un bar de la métropole lilloise (il y a pire comme entretien n’est-ce pas ?). Nous avons appris à nous connaître tant sur le plan personnel que professionnel, l’humain étant un grand axe de l’évolution et de la réussite de l’entreprise qu’ils font perdurer.

J’en ai donc profité pour me renseigner et leur poser quelques questions pour préparer mon arrivée.

Environnement de travail

La première chose c’est de vous renseigner et vous familiariser avec votre environnement de travail. Quel système d’exploitation allez-vous utiliser au quotidien ? Linux ? OS X ? Windows ? Si vous ne maîtrisez pas l’OS sur lequel vous allez travailler, il sera tant pour vous de vous renseigner sur les bases pour ne pas être trop perdu le premier jour. Disposerez d’accessoires améliorant les conditions de travail comme une souris ? D’un 2e écran ? Quel est l’IDE adopté par l’équipe ? Pensez également à savoir si l’environnement de production est local ou distant et si vous aurez à disposition une connexion internet permanente !

Votre emplacement de travail est aussi important à connaître. Allez-vous travailler dans un bâtiment dédié à votre entreprise ? Dans un bureau avec uniquement des développeurs ou bien encore en open space ? Dispose-t-il de toutes les commodités dont vous pourrez avoir besoin ? Vous devrez peut-être prévoir du matériel supplémentaire pour votre confort et assurer votre productivité (comme un casque pour vous isoler des bruits parasites par exemple).

Un autre point très important : les déplacements. Allez-vous être amené à vous déplacer lors de vos horaires de travail ? Avec votre véhicule personnel ou un véhicule de société ? Et, est-ce que le téléworking est toléré à une certaine fréquence ?

Exemple en ce qui me concerne

Je vais travailler dans un bâtiment commun à une autre société. Je travaillerais donc en Open Space avec le reste de l’équipe et dans les moments où je devrais m’isoler dans ma programmation, il faudra que je prévoie un casque. Je travaillerais sur un environnement OS X en local pour faire de la programmation web (notamment sur Node.js, Angular 2 minimum et MongoDB) et sur un environnement CentOS pour la production. 

Je dois donc travailler ses technologies (que je n’ai jamais pratiqué professionnellement) en réalisant des mini-projets comme la célèbre todolist par exemple (http://todomvc.com). Je sais aussi qu’il travaille avec l’éditeur Atom avec pas mal d’extensions installées pour en faire un IDE, mais ils ne sont pas contre pour en utiliser un autre. Je ne serais pas amené à me déplacer pendant mon temps de travail et je pourrais me permettre de travailler en téléworking pour économiser du temps de route pour aller travailler.

Le choix des technologies

Logiquement vous connaissez déjà les langages et technologies sur lesquels vous allez travailler, car on a dû vous le dire lors vos entretiens de recrutement. Mais connaissez-vous les raisons de ces choix ? Y’a-t-il possibilité d’en proposer des nouvelles ou est-ce un débat fermé ? Comment les utilisent-ils ? 

Ces questions sont très importantes pour comprendre les motivations de l’entreprise et ainsi anticiper les éventuels changements ou les adaptations qui seront apportés avec le temps, car notre domaine bouge tout le temps et que les choix d’aujourd’hui ne seront certainement plus les mêmes demain.

Vous pourrez même contribuer aux choix futurs tout en respectant l’esprit et les principes de votre entreprise.

Exemple en ce qui me concerne

Je pense avoir une chance d’intégrer une entreprise avec une grande ouverture d’esprit et un management ultra flexible. Je sais que je pourrais aisément proposer des nouveautés, les tester ensemble très rapidement et si c’est convaincant les utiliser au quotidien. Le but n’est pas d’imposer mes choix personnels, mais plutôt de proposer des technologies de manière intelligente où le « gagnant-gagnant » est de rigueur pour la société ainsi que pour les développeurs.

Je connais également le « pourquoi » des technologies utilisées. Par exemple pour MongoDB, le choix s’est fait vis-à-vis du stockage et la structure des données qui étaient plus simples à maîtriser et à manipuler dans les technologies utilisées. L’autre argument concerne l’évolution des schémas de données pour un projet. Les développeurs trouvaient plus simple et plus flexible l’évolution vis-à-vis d’un MySQL par exemple. Même si cela peut se discuter sur bien des sujets, cela reste très cohérent par rapport à leurs besoins actuels.

Votre regard extérieur sur les problématiques actuelles

Lors de vos entretiens, on vous fait souvent l’éloge de l’entreprise de manière générale et de sa manière de fonctionner sans vous montrez les problématiques rencontrées. Et vous les découvrirez petit à petit lorsque vous serez la tête dans le guidon ce qui est souvent trop tard. 

Inutile de se le cacher ! Toute entreprise maîtrise parfaitement certains processus et pour d’autres elles montrent clairement des lacunes, mais elle n’aimera pas les montrer au premier abord et elle ne sera pas du genre à aborder ce genre de choses lors des entretiens. Pourtant c’est une grande occasion pour elle d’apporter des idées/solutions neuves vis-à-vis d’un regard extérieur. 

Je conseille d’avoir cette démarche proactive en abordant le sujet avec eux. Y’a-t-il des faiblesses dans l’encadrement des projets de développement ? Dans le suivi ? Dans les tests ? Dans la réalisation de manière générale ? Non seulement vous pourrez peut-être contribuer à améliorer le quotidien des différents collaborateurs, mais en plus vous gagneriez des points à montrer votre intérêt à faire évoluer continuellement l’entreprise.

Exemple en ce qui me concerne

Lors de mon deuxième entretien, j’ai pu discuter des difficultés et des problématiques actuelles au sein de l’entreprise. Je sais par exemple qu’il y a de grosses améliorations à faire concernant la partie testing, dans l’échange concernant le détail des fonctionnalités avec le client, mais aussi son accompagnement lors de la livraison. Je sais également qu’il voudrait s’accorder un peu plus de temps mensuellement pour se caler des moments dits « CodeLab » entre nous en travaillant sur des projets non professionnels de façon collective.

Comprendre l’esprit de l’entreprise pour mieux adhérer

Chaque entreprise est différente que ce soit dans sa manière de fonctionner, dans sa vision du business et ses évolutions envisagées. Je pense que c’est l’une des choses les plus importantes. Ne pas comprendre l’esprit de l’entreprise peut vous amener à une certaine frustration et une déception plus tôt que prévu. 

Vous pourriez même commettre des erreurs involontairement en proposant des idées et des choix allant complètement à l’encontre de la société. Vous devez vite savoir si la société où vous mettez les pieds est ouverte aux nouvelles idées et aux changements ou si c’est tout le contraire. 

L’état d’esprit de l’entreprise doit être en accord avec vos valeurs et vos principes. C’est elle qui vous fera tenir sur la durée et vous motivera, mais aussi qui enrichira vos journées et les rendra plus agréables. Ne plus adhérer à cet état d’esprit pèsera lourd sur votre moral et rendra vos journées difficiles et longues (je parle en connaissance de cause).

Exemple en ce qui me concerne

Pour mon cas, l’esprit d’entreprise est « Work Hard, Play Hard ». Passer une bonne journée, relever des challenges et évoluer constamment tant dans l’aspect humain que dans l’aspect technique. La société est consciente que maintenir ses valeurs tout en agrandissant l’équipe sera un challenge de tous les jours, mais elle fera en sorte d’y arriver. 

Qu’est-ce qu’on attend de vous ?

Je terminerais enfin par un point essentiel et pas des moindres : les attentes de la société concernant votre profil. Quel sera votre challenge au sein de l’entreprise et qu’est ce que vous pouvez lui apporter ? Cela peut être tout simplement un renfort à une équipe existante et où vous devrez faire vos preuves. Ou bien vous avez une certaine expérience dans un langage de programmation qui n’est pas encore implanté dans la structure et l’on compte sur vous pour la mettre en place de manière simple et efficace.

Bien souvent, les attentes sont à court moyen terme par rapport à votre recrutement, mais il n’est pas rare que certaines entreprises puissent voir plus loin vous concernant, ce qui peut être bénéfique dans certaines positions et moins dans d’autres.

Veillez à bien les définir dès le départ et au fur et à mesure avec l’entreprise pour être sûr d’avoir la même vision (et ainsi vous évitez de perdre du temps).

Exemple en ce qui me concerne

On attend de moi que je contribue à l’amélioration de certains processus au niveau du développement d’un projet notamment deux : 

  • la relation avec le client, où il faut améliorer la communication et l’accompagnement du client dans son projet pendant la phase de développement ainsi que dans la livraison de celle-ci
  • la partie testing/debuggage tout au long du projet

Prenez du plaisir dans ce vous réalisez

Je terminerais par ce dernier : prenez du plaisir et éclatez-vous dans ce que vous faites. Ce sera mon cas pour ma part dans cette entreprise. 

N’oubliez pas que le marché de l’emploi est rempli de poste à pouvoir dans le développement et qu’il n’est pas nécessaire de sauter sur la première offre, nous avons la chance de pouvoir choisir ce que nous souhaitons.

2 Commentaires

  1. Etienne

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.